Comment acheter des actions : guide complet

Vous voulez vous lancer dans le trading et posséder des actions de grandes sociétés pour faire fructifier votre capital ? Ce guide complet sur l’achat d’action est fait pour vous. On vous dit pourquoi, quand et comment acheter des actions en payant le moins de frais possible.

Une centaine d’euros et 5 étapes suffisent pour commencer à investir.

Les étapes importantes pour acheter une action :

  1. Acheter une action à 0% de commission
  2. Les trois meilleurs courtiers en bourse
  3. Acheter des actions via ma banque
  4. Quelles actions faut-il acheter ?
  5. Quelle est la fiscalité des actions ?
  6. Notre recommandation

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action est une part du capital d’une société. Acheter une action consiste donc à investir dans une entreprise pour en devenir actionnaire. Cela donne droit à plusieurs avantages qui augmentent en fonction du nombre d’actions que vous avez. Si vous avez acheté des actions dans une société vous pouvez alors prétendre à :

  1. Percevoir des dividendes (si l’entreprise distribue une partie des bénéfices)
  2. Un droit de vote à l’assemblée générale (qui décide notamment de la distribution des dividendes)

Un actionnaire majoritaire possède les pleins pouvoirs sur une entreprise.

Augmentation de la valeur de l’action

Le but de l’achat d’action est surtout un investissement sur le long terme, car en général les actions de grands groupes prennent de la valeur. De plus, les actions anciennes peuvent également donner droit à des réductions ou exonérations fiscales. Acheter des actions pour les revendre avec une plus-value est la méthode de spéculation la plus utilisée dans le domaine de la bourse.

Acheter des actions sans payer de commissions :

Lorsque vous passez par une banque pour acheter des actions, vous allez devoir payer des frais divers. Vous cumulez alors ces frais avec les différents risques de perte en capital que vous prenez avec la bourse. Pas vraiment rentable, surtout que ces frais se paient même si vous perdez de l’argent. Heureusement, il y a des courtiers en ligne qui permettent d’acheter des actions sans frais.

Acheter des actions sans frais avec eToro

Les courtiers en ligne sont les plus interessants pour acheter des actions car ils ne prennent pas de commissions et leurs outils de trading sont aussi nettement plus intuitifs et ludiques que les banques traditionnelles !

Les 3 meilleurs courtiers pour acheter des actions sans frais :

Comment faire pour acheter des actions ?

Afin de vous faciliter la vie, nous allons vous indiquer les différents lieux et procédure pour acheter des actions en toute simplicité. Les différents canaux pour acheter des actions sont présentés de la plus simple, intéressante et ludique manière tout comme les canaux avec lesquels nous vous déconseillons d’investir votre argent.

Où acheter des actions en bourse ?

Vous pouvez acheter des actions en bourse de différentes façons :

  1. Acheter des actions en ligne (0% de com)
  2. Acheter des actions via une banque (PEA ou Compte-titres)
  3. Utiliser un fonds d’investissement
  4. Utiliser une agence de courtage

Nous allons vous détailler ci-dessous comment acheter des actions en bourse selon la méthode choisie.

1. Acheter des actions en ligne (0% de com)

Acheter des actions en ligne est la méthode la plus simple et intuitive. La meilleure plateforme pour acheter des actions est eToro. Le broker en ligne vous permet en effet d’acheter des actions avec 0% de commission, mais aussi :

  • Aucune majoration
  • Aucun frais de ticket
  • Zéro frais de gestion

Seuls des frais de retrait de 5 $ et des frais d’inactivité de 10 $/mois (à partir de 12 mois d’inactivité) sont appliqués avec eToro. Pour acheter des actions avec eToro, il vous suffit de :

Logo de eToro
  • Ouverture de compte gratuite
  • 0% de comission sur les actions et ETF
  • Copiez les meilleurs traders avec CopyTrading
  • Plateforme simplifiée idéale pour débutants
  • Application Androïd ou Iphone
Voir l'offre Fiche eToro

J’ouvre mon compte eToro gratuitement

  1. Ouvrir un compte eToro à l’aide d’une pièce d’identité et un justificatif de domicile.
    ouvrir un compte etoro page accueil
  2. Déposer des fonds sur votre compte eToro : carte bancaire, Sofort, Rapid Transfer, virement bancaire. déposer de l'argent sur votre compte etoro
  3. Choisir une action dans l’onglet « Marchés » par secteur d’activité ou place de marché.
    Choisir une action sur etoro
  4. Acheter votre action en définissant les paramètres suivants : montant, Stop Loss, effet de levier, Take Profit.
    fênetre d'achat vente actions etoro
  5. Cliquez sur « Ouvrir la position » pour procéder à l’achat.

Infos complémentaires :

Les deux outils « Stop Loss » et « Take Profit » d’eToro vous permettent de paramétrer la vente automatique de vos actions en cas d’un certain montant de perte ou de gain selon les seuils que vous avez définis avant de placer un ordre.

En cliquant sur « unités » vous allez pouvoir définir le nombre d’actions que vous voulez acheter plutôt qu’un montant en euro qui pourrait vous faire acheter qu’une fraction d’actions (si vous achetez pour un montant inférieur au prix d’achat d’1 action). 1 unité correspondra ainsi au prix d’achat d’1 action.

Pour acheter réellement l’action, pensez à ne pas utiliser l’effet de levier. Laissez par défaut sur X1.

Vous pouvez également utiliser la fonction trading de CFD en augmentant l’effet de levier à X2 (multiplier par 2) ou X5 mais gardez à l’esprit que vous ne détiendrez alors plus l’action.

2. Acheter des actions avec votre banque :

De nombreuses banques proposent à leurs clients, l’investissement en bourse. Voici la liste des banques qui proposent ce genre de services :

  1. Boursorama
  2. HSBC
  3. Fortuneo
  4. BforBank
  5. Hello bank!
  6. BNP Paribas
  7. Crédit Mutuel
  8. Crédit Agricole

Voici les différents portefeuilles où vous pouvez investir dans les actions en passant par l’une de ces banques :

  • Le PEA ( Plan épargne action )
  • Compte-titres
  • Assurance-vie : unité de compte
  • PEA-PME : actions de petites et moyennes entreprises
  • OPCVM : Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (FCP, SICAV)

Pour acheter des actions, il vous sera nécessaire d’ouvrir un compte de trading : un compte-titres ou un PEA. Nous vous conseillons d’ouvrir un compte-titres, car celui-ci présente moins d’inconvénients que le PEA. Avec le PEA, l’investissement est en effet limité aux actions européennes tandis que le compte-titres vous permet d’acheter des actions internationales.

Le PEA a toutefois l’avantage de vous permettre une exonération d’impôt sur le revenu sur vos gains (plus-values, dividendes) pour un retrait ou un rachat après 5 ans. Vous devrez cependant toujours vous acquitter des prélèvements sociaux.

Acheter avec le PEA :

Le plan d’épargne en actions (PEA) est un produit d’épargne réglementé qui permet d’acquérir un portefeuille d’actions françaises ou européennes. Voici ce qu’il faut retenir sur le PEA :

  • Acquisition d’actions françaises ou européennes uniquement
  • 1 seul PEA par personne domiciliée fiscalement en France
  • Investissement limité à 150 000 €

La fiscalité avantageuse du PEA :

Les actions, peu importe leurs modes ou lieux d’achats, sont généralement soumises à l’impôt global, que l’on appelle « Flat Tax ou PFU », composé de la manière suivante :

  • 12,8% d’impôts sur le revenus
  • 17,2% de prélèvements sociaux
Impôt sur le revenus après 5 ans : exonération

Le PEA est intéressant pour l’achat d’actions françaises ou européennes, car il vous permet de bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenus de vos gains à condition d’effectuer le retrait ou le rachat du PEA à partir de la 6ème année suivant la date d’ouverture du compte. Dans l’autre cas, il faudra vous acquitter de cet impôt.

  • Retrait ou rachat du PEA les 5 premières années : entraîne la fermeture du PEA et gain imposé au taux de 12,8%
  • Retrait ou rachat du PEA à partir de la 6ème année : exonération d’impôt sur le revenu et n’entraîne pas la clôture du PEA
Les prélèvements sociaux restent dus : 17.2% sur la plus-value

Que vous effectuiez un retrait ou un rachat de votre PEA avant ou après les cinq premières années d’existence du compte, vous êtes redevable des prélèvements sociaux de 17,2%.

Le compte-titres dans une banque :

Avec le compte-titres, vous êtes beaucoup moins limité que le PEA puisque vous pouvez acheter tous types d’actions, que ce soit des actions européennes ou internationales. Les points essentiels à retenir sur le compte-titres sont :

  • Nombre de compte-titres par personne illimité
  • Aucun plafond d’investissement
  • Retraits libres
  • Large choix d’instruments financiers : actions internationales, obligations, fonds, trackers, warrants, CFD
  • Fiscalité : PFU à 30% ou barème de l’impôt sur le revenu
  • Acheter et vendre des actions moins cher qu’avec un PEA

Le compte-titres est un compte universel pour investir aussi bien dans les actions que dans les produits dérivés (warrants, CFD) et ainsi bénéficier de l’effet de levier qui vous permettra de multiplier vos gains (mais aussi vos pertes). Vous pouvez aussi effectuer avec les CFD de la vente à découvert pour parier sur la baisse du cours d’une action.

3. Acheter via un fonds d’investissement

Vous pouvez aussi acheter des actions via un fonds d’investissement. Par exemple, avec la gestion pilotée de votre assurance-vie, vous pouvez définir votre profil investisseur selon la part de risque que vous souhaitez prendre : défensif, équilibré, dynamique, offensif. Pour avoir accès à ces portefeuilles, il est nécessaire de détenir un compte bancaire dans l’établissement.

Nous ne recommandons pas vraiment cette méthode d’investissement, car vous ne contrôlez rien. Une personne se charge pour vous de votre portefeuille d’actions, et même si cette personne est généralement compétente dans le domaine, ses intérêts primeront sur les vôtres.

4. Utiliser un courtier traditionnel

Très populaire dans les années 80, les courtiers avaient une relation privilégiée avec leurs clients. Même s’il en reste quelques-uns, il n’est plus vraiment conseiller de faire appel à eux, car ce genre de courtier aura tendance à vous inciter à investir tout votre argent, et ainsi toucher une plus grosse commission, que vous perdiez ou gagnez votre argent.

Les meilleurs courtiers traditionnels, quant à eux, travaillent à temps plein pour des personnes très riches et n’ont pas le temps de s’occuper de petits portefeuilles d’actions.

Les différents types d’achat d’actions :

En tant que particulier, vous ne pouvez pas acheter des actions directement à l’entreprise. Vous devez passer par un intermédiaire comme une banque ou un courtier. Vous pouvez acheter des actions en :

  • Achat direct : compte-titres, plan d’épargne en action (PEA)
  • Placements collectifs : fonds, OPCVM (FCP, SICAV), assurance-vie
  • Les actions en CFD (qui ne sont pas de réels titres)

L’achat en direct consiste à passer un ordre en bourse soi-même via un intermédiaire financier. Vous décidez donc seul de l’achat ou de la vente d’actions. Il vous sera donc nécessaire de consacrer du temps au suivi de l’actualité économique pour effectuer des ordres au bon moment afin de réaliser des plus-values lors de la vente de vos actions.

Investir dans un placement collectif vous permet de détenir une part d’un portefeuille pré-constitué d’actions de différentes entreprises et géré par un professionnel. Vous devrez en contrepartie payer des frais d’entrée, de sortie et de gestion.

Attention à ne pas confondre actions et CFD :

Les brokers proposent, en complément de l’achat d’actions traditionnelles, le trading de CFD (Contrat For Différence). Les CFDs permettent de trader une large variété d’actifs et de marchés en ouvrant des positions longues ou courtes avec effet de levier (jusqu’à x30).

N’oubliez pas de personnaliser des alertes en temps réel et un « Stop Loss » (jusqu’à 50% du montant de la position) pour réduire le risque de perte en capital en cas de variation brusque du marché.

Les CFDs ne permettent pas l’achat d’action réel qui consiste à acheter une position boursière sur le marché.

Voir l’article complet sur les CFD

comment acheter des actions

Quelles sont les actions à acheter ?

Si vous avez décidé de vous lancer, c’est pour gagner de l’argent. Dans ce cas, deux types d’actions doivent vous intéresser. À savoir, les actions :

  1. Qui peuvent vous donner droit à des dividendes annuels
  2. Qui présentent un potentiel de prise de valeur pour réaliser une plus-value
  3. Les actions populaires des grands groupes

N’oubliez pas que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Avec des marchés financiers qui fluctuent sans cesse, il ne faut pas s’appuyer que sur les performances passées pour estimer le rendement futur d’une action. Assurez-vous d’exercer une bonne gestion des risques et n’investissez que de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

Créer mon portefeuille d’actions sans frais de commission

1 – Les actions à dividendes annuels :

Le dividende, c’est l’argent qu’une entreprise reverse à ses actionnaires chaque année. Les dividendes correspondent à une partie ou l’ensemble des bénéfices faits par l’entreprise.

Si une entreprise ne fait pas de bénéfice, elle ne pourra pas reverser de dividendes sans ponctionner dans ses capitaux propres.

C’est au cours de l’assemblée générale que les associés / actionnaires vont décider par vote d’investir dans la croissance de la société, en ne reversant pas ou très peu de dividendes, ou bien de se reverser des dividendes plus conséquents aux actionnaires.

En cas de versement de dividendes, ceux-ci sont équitablement répartis entre les actionnaires en fonction du nombre de parts (actions) possédées par chacun d’entre eux.

Le top des actions à fort dividende

Afin de vous donner une idée de ce qu’une action peut vous rapporter, nous avons le plaisir de vous présenter quelques tableaux qui vont mettre en parallèle, le coût d’une action, et ce qu’elle va vous rapporter pour une année de détention.

Attention : Ne pas oublier que les dividendes sont imposés à 30%

Nom de l’action Prix de l’action Derniers Dividendes Rendement annualisé
COFACE
MERCIALYS
EUTELSAT 0.93 € 14.24 %
CREDIT AGRICOLE
ALD

Attention, même si l’entreprise réalise des bénéfices, le versement de dividendes n’est pas automatique et doit être décidé en amont par les actionnaires majoritaires au cours de l’assemblée générale.

Actions à fort dividende :  Finance, banque et assurance

Nom de l’action Prix de l’action Derniers Dividendes Rendement annualisé
COFACE
MERCIALYS
CREDIT AGRICOLE
NEXITY
KLEPIERRE
ICADE
BNP PARIBAS
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1.70 € 7.52%
CARMILA
SCOR
ALTAREA 10 € 8,4 %
AXA

Actions à fort dividende :  Pétrole et gaz

Nom de l’action Prix de l’action Derniers Dividendes Rendement annualisé
TOTALENERGIES
MAUREL & PROM
GTT (GAZTRANSPORT ET TEC.)
SCHLUMBERGER

Actions à fort dividende :  Santé

Nom de l’action Prix de l’action Derniers Dividendes Rendement annualisé
ORPEA 0 € 0 %
SANOFI
BOIRON
ESSILOR LUXOTTICA
LNA SANTE
EUROFINS SCIENTIFIC
IPSEN
BIOMERIEUX
SARTORIUS STEDIM BIOTECH
VIRBAC

Comment récupérer les dividendes de ses actions ?

Mais au fait, comment sont payés mes dividendes ? Vous n’avez aucunes démarches à effectuer. La plateforme de trading vous reverse automatiquement votre dividende en numéraire. Vous recevrez le paiement du dividende sur votre solde à date à laquelle il est versé aux actionnaires par la société.

2 – Les actions qui pourraient prendre de la valeur :

Vous souhaitez connaître les meilleures actions pour 2022 ? Vous êtes au bon endroit. Inutile de passer des heures à étudier les graphiques de milliers d’actions pour dénicher des actions rentables, nous l’avons fait pour vous ! Voici les meilleures actions à acheter en 2022 des entreprises à fort potentiel.

  • Tesla (TSLA) : +1 876% en 5 ans, pionnier et avant-gardiste sur la voiture électrique
  • Apple (AAPL) : + 398% en 5 ans, Apple est une marque innovante avec l’iPhone et l’Apple Card
  • Amazon (AMZN) : + 282% en 5 ans, leader du commerce en ligne
  • Alphabet (GOOGL) : + 236% en 5 ans, Google est le moteur de recherche n°1 mondial
  • LVMH (MC.PA) : + 220% en 5 ans, marque pionnière dans les produits de haute qualité
  • Netflix (NFLX) : +165% en 5 ans, pionnier du streaming légal sur Internet
  • Procter & Gamble (PG) : + 73% en 5 ans, grand portefeuille de biens de consommation courante
  • Pfizer (PFE) : + 63% en 5 ans, pionnier du vaccin ARN
  • Meta (FB) : + 62% en 5 ans, Facebook se lance dans l’avenir avec la réalité augmentée et virtuelle
  • Nestlé (NESN) : + 57% en 5 ans, grand groupe agroalimentaire
  • Airbus (AIR) : + 55% en 5 ans, fort potentiel avec les déboires du Boeing 737
  • The Walt Disney Company (DIS) : + 26% en 5 ans, succès possible avec Disney+

Investissement sur le long terme :

Investissez dans les entreprises de demain pour vous assurer que vos actions prendront de la valeur dans le futur. Choisissez des entreprises dans le secteur des véhicules électriques, la cybersécurité, agroalimentaire et les énergies renouvelables. Les entreprises spécialisées dans la défense comme Thales peuvent aussi être un bon investissement.

Achat revente sur le très court terme :

L’achat et la vente d’action sur le très court terme, consiste à tirer parti d’une tendance afin de dégager de maigres bénéfices par action, mais sur un gros volume. C’est pour cette raison que cette méthode est généralement couplée avec l’effet de levier. Cette combinaison permettra de maximiser les gains, mais vous fera prendre également un risque beaucoup plus élevé, voir la perte totale de votre capital.

Cette méthode est généralement réservée au professionnels de la bourse, ou alors à tous les utilisateurs en utilisant par exemple le système de copie de trading.

Faire du copy trading avec eToro

3 – Acheter des actions populaires et prometteuses

Nous allons vous présenter certaines actions que nous considérons comme incontournables, au travers de fiches détailles. vous allez alors pouvoir très vite vous faire une opinion tranchée sur un titre ou un autre.

  • Les actions sony

Acheter des actions Sony

Sony Group est une entreprise japonaise leader dans la vente de produits électroniques et dans le divertissement. Voici où et [...]

Fiscalité complète sur les actions et dividendes :

Ce ne sont pas les commissions liées au trading d’actions qui représentent les frais les plus élevées quand on investit dans les actions, mais bien la fiscalité.

La fiscalité des actions en plus-value

Comme pour un très grand nombre des plus-values, la valeur que prend votre titre va être imposée à la Fat tax, qui est de 30%. Elle comporte :

  • 17,2% de prélèvements sociaux
  • 12,8% d’impôts sur le revenus

Si cela est plus intéressant pour vous, vous pouvez privilégier une imposition via le barème de l’impôt sur le revenu mais vos dividendes et plus-values seront toujours soumis aux prélèvements sociaux à 17,2%.

Cette flat tax est due uniquement sur la plus-value et non sur le prix de l’action globale et uniquement lorsque la vente, et faite et si vous faites un profit.

Exemple : Si vous achetez une action 100 € et que vous la revendez 110 euros, vous allez payer 30% de 10 €, c’est-à-dire 3 €. Il vous restera alors 7 € de profit net l’impôt.

Si vous faites d’autres opérations de moins-value, alors celles-ci sont bien évidemment comptabilisé sur votre année fiscale.

Exemple : Si vous faites l’achat d’une action à 100 € et que vous la revendez 90 €, alors vous avez fait une moins-value de 10 €. Vous ne paierez donc rien sur la plus-value de 10 € faite précédemment.

En cas de moins-value, celle-ci pourra donc se déduire de vos gains, ou dans le cas ou vous n’en n’avez pas fait, elle pourra également être déduite sur l’année suivante.

Comment sont imposés les dividendes des actions ?

Les dividendes comme les plus-values sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (Flat Tax) de 30% composé de :

  • 17,2% de prélèvements sociaux
  • 12,8% d’impôt sur le revenu

À noter : l’imposition de vos dividendes (plus-values)  prend également en compte vos moins-values.

Cas particulier du PEA :

Le PEA à la particularité de pouvoir être exonéré d’impôt sur le revenu en cas de plus-value si vous revendez vos actions après 5 ans de détention.

Les charges sociales (prélèvements sociaux à 17,2%) restent toutefois incompressibles.

Comment analyser une action ?

Avant d’acheter une action, il est important de se renseigner sur la santé financière actuelle et future de l’entreprise afin de ne pas subir des pertes suites à l’effondrement du cours de l’action. Pour bien analyser une action, il convient de faire :

  1. Une analyse fondamentale
  2. Une analyse chartiste (analyse technique et graphique)
  3. Des ratios financiers

L’analyse fondamentale vous permet de trouver les bonnes actions en analysant la santé financière de l’entreprise. L’analyse chartiste vous permet d’analyser les intentions des investisseurs à l’aide d’estimation graphique et d’acheter vos actions au bon moment, même dans un marché volatile comme la bourse.

Il est important de savoir bien analyser une action afin de réaliser une belle plus-value lors de la revente de vos actions.

1. L’analyse fondamentale d’une action

L’analyse fondamentale permet de trouver des actions à fort potentiel de croissance en étudiant l’évolution de l’action. Elle permet aux investisseurs de rechercher des actions avec un excellent rendement sur le long terme. L’analyse fondamentale se concentre sur :

  • Les données économiques et financières de l’entreprise (micro-économie) : chiffre d’affaires, ventes, bénéfices
  • L’économie en général (macro-économie) : géopolitique, politique, tendances sociétales

2. L’analyse chartiste d’une action

L’analyse chartiste d’une action permet de déterminer une tendance des marchés en analysant l’historique du cours d’une action (évolution du prix et des volumes d’échange) afin de prévoir son comportement futur. Cette analyse comprend :

  • Le graphique : étude des cours de marché sur différents graphiques (bougies japonaises, supports, résistances)
  • Et le technique : étude d’indicateurs mathématiques (Stochastique, Bollinger, MACD, RSI)

L’analyse graphique et technique vous permettront d’établir une stratégie d’investissement pour acheter des actions au meilleur moment afin de les revendre plus tard en réalisant une belle plus-value.

3. Ratios financiers à connaître pour analyser une action

Voici 10 ratios financiers à connaître pour analyser une action:

  1. Bénéfice par action : BPA(€/action) = Bénéfice total de l’année écoulée / nombre de titres en circulation
  2. Price-to-earnings ratio : PER = cours du titre / bénéfice par action
  3. Price-to-earnings growth : PEG = PER / croissance bénéfices futurs attendu l’année suivante (%)
  4. Rendement (%) = (Dividendes versés au cours de l’année / cours du titre) x 100
  5. Taux de distribution (%) = (Dividende par action / BPA) x 100
  6. Valeur net comptable (€) = Actifs – Dettes
  7. Valeur net comptable par action : VNC par action = VNC / nombre d’actions en circulation
  8. Price-to-book ratio : PBR = cours du titre / VNC
  9. Retour sur capitaux propres (return on equity) : ROE (%) = (bénéfice / VNC) x 100
  10. Debt-to-EBITDA ratio = dette / EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements)

Qui peut acheter des actions ?

Tout le monde peut investir dans des actions. Même un mineur peut ouvrir un compte-titres. Il faut en revanche être majeur pour ouvrir un plan d’épargne en actions (PEA). Vous pouvez aussi investir dans des actions au travers d’un placement collectif comme un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Un gérant s’occupe alors de constituer et gérer votre portefeuille. Vous pouvez acheter des actions sur 2 types de marché :

  • Le marché primaire : marché où une entreprise introduit pour la 1ère fois des actions en bourse à un prix d’émission fixé par l’entreprise et en accord avec les autorités en charge de la régulation du marché
  • Le marché secondaire : marché où les actions s’échangent entre les investisseurs dont le prix varie selon l’offre et la demande

Acheter sur le marché primaire permet d’acheter des actions neuves tandis que le marché secondaire permet lui d’acheter des actions d’occasion.

Ces deux marchés sont liés. En effet, les actions neuves du marché primaire sont vouées à devenir des actions d’occasion sur le marché secondaire.

Pourquoi acheter des actions ?

Quel est donc l’intérêt d’acheter des actions ? Spéculer ainsi, vous permet de diversifier votre épargne avec un placement dont le potentiel de rémunération peut être plus avantageux qu’un livret réglementé selon les fluctuations du marché.

Selon les recommandations de l’autorité des marchés financiers (AMF), mieux vaut investir dans des actions au minimum 5 ans pour ne pas trop s’exposer à l’évolution des cours boursiers.

Investir dans des actions n’est en effet pas sans risque et vous devez, avant de boursicoter, prendre conscience des aléas de la bourse et ne placer que votre surplus d’épargne, c’est-à-dire de l’argent que vous êtes prêt à perdre. Votre capital n’est en effet pas garantie et fluctue selon les cours des marchés.

Les questions à se poser avant d’acheter des actions

Il ne faut pas investir votre argent sur un coup de tête. Vous devez analyser le marché avant de placer votre épargne. Avant d’acheter des actions, vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que je connais bien l’entreprise et son secteur d’activité ?
  • Ce titre me permet-il de diversifier mon portefeuille d’investissement ?
  • Est-ce que les analyses fondamentales et chartistes prévoient une augmentation du cours de l’action ?
  • Est-ce que l’entreprise verse des dividendes ?
  • Est-ce que le montant des dividendes a augmenté année après année ?

Si la réponse est oui à l’ensemble de ces questions, vous pouvez investir votre épargne dans cette action. Sinon, mieux vaut attendre avant d’investir pour ne ne pas faire de moins-value. Vous pouvez acheter des actions si vous êtes débutant mais avant d’investir dans une valeur mobilière, vous devez acquérir un minimum de connaissance dans le domaine de la bourse pour placer votre argent en minimisant les risques de perte en capital.

Achat d’actions : combien ça coûte ?

Alors que détenir un livret réglementé (Livret A, LDDS, …) n’engendre aucuns frais, l’achat d’actions a un coût. Les frais dépendent de l’intermédiaire (courtier en ligne, banque) par lequel vous passez :

  • Frais ou droits de garde : frais de tenue de compte perçus une fois par an
  • Frais de courtage : frais prélevés lors de la revente des titres
  • Commission de règlement différé si vous achetez vos actions à crédit avec le service de règlement différé (SRD)
  • Taxe sur les transactions financières (TTF) : 0,2% du montant de l’achat d’une action d’une société française dont la capitalisation boursière dépasse 1 milliard d’euros

Des frais sont également appliqués si vous décidez de faire gérer votre portefeuille par un professionnel :

  • Frais unique ou frais d’entrée : frais à la souscription et à chaque versement
  • Frais de sortie : frais prélevés à la revente des titres
  • Commission de gestion : frais prélevés en rémunération du travail de gestion du fonds

Les banques en ligne ne facturent pas de frais de garde, mais en revanche, elles facturent des frais de courtage qui sont tout de même 4x moins chères que les banques traditionnelles (2,5 € par ordre au lieu de 10 €).

L’achat d’actions avec eToro

Avec eToro, vous ne payerez aucuns frais sur l’achat d’actions et vous profiterez de l’absence de frais de compensation. Vous ne payerez queles frais suivants :

  • Des frais de retrait : 5 $ par retrait d’argent de votre compte eToro
  • Des frais d’inactivité : 5 $ par mois si aucune connexion à votre compte eToro pendant 12 mois

Pour ne pas vous retrouver à payer de frais d’inactivité avec votre compte eToro, pensez donc à vous connecter au moins 1 fois par an sur la plateforme de trading.

Acheter des actions avec 0 commission

Achat d’action avec un PEA

La loi Pacte 2019, entrée en vigueur le 1er juillet 2020, a permis le plafonnement des frais pour le PEA sur les droits de garde, les frais de transaction et les frais de transfert et de clôture. Ainsi, ces frais sont plafonnés à :

  • Frais d’ouverture : limités à 10 €
  • Droits de garde (frais de tenue de compte) : 0,4% de la valeur du plan
  • Frais de transaction : 0,5% par voie dématérialisée et 1,2% dans les autres cas
  • Frais de transfert et de clôture : 15 € pour titres cotés, 50 € non cotés, ensemble des frais plafonné à 150 €

Pour les droits de garde, une majoration est possible par ligne ou unité de compte, mais limités à 5 € pour les titres cotés et 25 € pour les titres non cotés.

Comment limiter les risques lors de l’achat d’actions ?

Investir en bourse présente toujours un risque de perte en capital. Afin de limiter au maximum ce risque, voici les points à analyser avant d’acheter des actions :

  • Le risque macro-économique : géopolitique, politique, tendances sociétales
  • Les risques liés au secteur d’activité : effet de mode, tendance sociétale, évolution de la réglementation
  • Les risques liés au bilan de la société : surestimation de la valeur des actions, endettement, baisse de trésorerie, faillite
  • Le risque de perte en capital : impossible de prédire l’évolution future des marchés financiers
  • Le risque de liquidité : l’investisseur ne peut pas acheter ni vendre ses actions
  • Le risque de change : change défavorable en cas de détention d’actions dans une devises différentes de son compte-titres

Conseils pour investir raisonnablement

Pour limiter les risques liés à l’investissement en bourse dans l’achat d’action, voici quelques conseils :

  • Étalez l’achat d’actions risqué sur plusieurs mois pour éviter d’acheter au plus haut
  • Respectez les règles du money management : ne pas tout investir sur un seul titre, définir votre ratio gain/risque pour limiter les pertes
  • Diversifiez votre portefeuille : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier !

N’oubliez pas que plus une actions est performante, plus le risque de perte en capital est important.

Vendre ses actions : comment et pourquoi ?

S’il est important de savoir comment acheter une action pour investir en bourse en toute sécurité, savoir vendre ses actions est aussi essentiel à un investisseur pour gagner de l’argent. Pour vendre une action au bon moment, voici les règles à respecter :

  • Fixer un Stop Loss au moment d’acheter une action : ordre de vente à seuil de déclenchement
  • Ne pas vendre trop rapidement dès que le cours chute pour ne pas perdre son investissement
  • Analyser le marché des entreprises pour détecter les améliorations ou détériorations durables

N’oubliez pas que tant qu’une action qui n’est pas vendue, elle n’est pas perdue. Même si le cours de l’action est plus bas qu’au moment de votre achat, la perte n’est réelle qu’au moment de la vente de l’action. Si vous pensez que la baisse du cours de l’action est passagère, la patience est la mère de toutes les vertus ! Attendez quelques jours afin que le cours de l’action augmente afin de pouvoir réaliser une plus-value ou limiter les pertes de capital avec la moins-value.

eToro propose le Stop Loss suiveur, un Stop Loss qui évolue en votre faveur si le cours monte. Il permet ainsi de protéger et d’augmenter votre plus-value au moment de la vente de l’action.

Acheter des actions sur eToro

Vendre des actions étape par étape avec eToro

Une fois que vous avez acheté des actions, vous devenez actionnaire, ce qui vous permet de percevoir des dividendes et un droit de vote à l’assemblée générale. Mais pour réaliser une plus-value, vous devez vendre vos actions. On vous explique comment, étape par étape, vendre vos actions :

  1. Connectez-vous à votre compte eToro
  2. Allez dans l’onglet « Portefeuille »
  3. Cliquez sur la roue dentée à droite de l’action à vendre et appuyez sur « Fermer »
  4. Cliquez sur la croix rouge tout à droite
  5. Appuyez sur le bouton rouge « Clôturer la position »

Avant de valider définitivement la vente de vos actions ou fractions d’actions, eToro vous indique le Gain/Perte actuel (G/P actuel). Si celui-ci s’affiche en rouge, précédez du signe « moins », vous réaliserez une perte (moins-value) correspondant au montant affiché en $ lors de la vente de l’action. Si le G/P actuel s’affiche en vert, vous réalisez un gain (plus-value).

Notre recommandation :

Afin de commencer en bourse le plus facilement possible et que la gestion de vos actions soit simple et pratique, nous vous conseillons d’utiliser le courtier eToro. Il pourra vous apporter plein d’avantages surtout si vous êtes novice.

Les avantages d’eToro

  • 0% de commission sur les actions
  • Courtier agréé et réglementé
  • Fonds protégés jusqu’à 1 million d’euros
  • Plus de 2 000 instruments financiers disponibles
  • Aucune limite du volume du trading
  • Analyses de spécialistes des actions TipRanks
  • Acheter des CFD sur les actions, ETF, matières premières, indices, forex, cryptos
  • Fonctionnalités innovantes de trading : fil d’actualité, Copy Trading, notifications sur les marchés
  • Service client disponible 24/7

Les inconvénients d’eToro

La plateforme de trading n’est cependant pas parfaite avec quelques inconvénients :

  • Compte de trading en $ uniquement
  • Frais de conversion euro/dollar
  • Frais de 5 $ par retrait
  • Spreads élevés sur certains actifs
  • Frais d’inactivité de 10 $ / mois en cas d’absence de connexion pdt 12 mois

Acheter des actions en vidéo

FAQ sur l’achat d’actions

Peut-on acheter et vendre 1 action le même jour ?

Vous pouvez parfaitement acheter et vendre une action le même jour. Cette stratégie d'investissement en bourse s'appelle le Day Trading. Cette stratégie est intéressante si vous détenez un grand nombre d'action et si celle-ci est volatile. Une action dont le cours évolue très peu quotidiennement de vous permettra pas de générer des plus-values suffisantes pour couvrir vos frais de trading.

Comment acheter des actions via un PEA ?

Pour acheter des actions via un Plan d'épargne en actions (PEA), vous devez ouvrir un PEA. Vous pouvez ouvrir un PEA si vous êtes une personne majeure, domiciliée fiscalement en France et dans la limite d'un PEA par personne. Son plafond de versement est fixé à 150 000 €.

Peut-on acheter des actions via 1 assurance-vie ?

Il n'est pas possible d'acheter des actions via une assurance-vie. Il est en revanche possible d'investir en ETF (trackers), « fonds indiciels cotés » en français.  Les ETF suivent des indices boursiers (CAC40, S&P 500, etc.), sectoriels (banques, automobiles), thématiques (petites entreprises, grandes capitalisations) voire même des matières premières.

Conclusion sur l’achat d’actions

Investir en bourse via l’achat d’actions est un placement plus rentable que l’assurance-vie ou l’épargne. eToro permet d’acheter des actions sans commission et de sécuriser vos gains avec le Stop Loss. Avant d’acheter des actions, analyser les perspectives d’évolution de l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir votre argent. Vous limiterez ainsi les mauvaises surprises et donc les risques de perte en capital.