Faut-il se lancer dans un investissement locatif en 2019 ?

Encore aujourd’hui, beaucoup d’investisseurs et de propriétaires sont refroidis par la fiscalité trop lourde qui touche l’immobilier ces dernières années. L’augmentation des taxes et l’instabilité du marché actuel n’encouragent pas les investissements locatifs… Pourtant, 2019 pourrait bien être l’année de la relance ! La légère remontée à la fin 2018 pourrait se poursuivre grâce à des taux d’emprunt toujours au plus bas et la récente promulgation de la loi Elan. Au final, faut-il investir dans la location en 2019 ?

 

Des taux d’emprunt encourageants pour les investissements locatifs

Si vous hésitez encore à vous lancer dans un investissement locatif, les faibles taux d’emprunt pourraient vous faire sauter le pas. Au plus bas depuis plusieurs années, ils sont très intéressants pour les investisseurs car inférieurs à l’inflation. Ainsi, il est possible de gagner du pouvoir d’achat grâce à un emprunt immobilier ! Un avantage non négligeable qui s’est traduit par l’augmentation de la part de l’investissement locatif dans les transactions immobilières à la fin 2018. Malgré une légère hausse des taux d’intérêt en novembre 2018, les taux d’emprunt immobilier restent toujours à leurs plus bas niveaux : 0,48 % pour un emprunt d’une durée de 7 ans, 0,70 % pour 10 ans ou encore 0,95 % pour 15 ans. De plus, les investisseurs pourront encore profiter de faibles taux en 2019 : les banques annoncent un marché stable, sans remontée importante. Ainsi, les investisseurs aguerris mais aussi les particuliers pourraient être de plus en plus nombreux à vouloir acquérir un bien immobilier dans le but de le louer. Avant de vous lancer, prenez toutefois le temps de trouver un courtier en crédit qui travaillera pour vous et cherchera un emprunt répondant à vos besoins.

 

La loi ELAN encourage l’investissement locatif

Si les investisseurs locatifs sont de retour sur le marché immobilier, c’est aussi grâce à la promulgation de la nouvelle loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) en Novembre 2018. Grâce à différentes mesures favorables aux propriétaires-bailleurs, elle encourage elle aussi l’investissement locatif en 2019. La loi ELAN crée notamment le « bail mobilité », destiné à des personnes qui ont besoin d’un logement temporairement (personnes en mobilité professionnelle, en contrat d’apprentissage ou étudiants). Le bail mobilité pourrait ainsi offrir de nouvelles opportunités financières aux investisseurs locatifs… La durée du bail mobilité peut aller d’un mois minimum à 10 mois maximum mais sans renouvellement possible (sauf s’il a été conclu pour moins de 10 mois).

la loi elan encourage investissement locatif

Enfin, la loi ELAN prévoit de nouvelles clauses pour protéger le bailleur des manquements de son locataire. Ainsi, il peut désormais inclure dans le bail une nouvelle clause résolutoire lui permettant d’appliquer des pénalités et de demander la résiliation du bail en cas d’infraction aux clauses du contrat de location. Le juge pourra prononcer la résiliation du bail au bout de 2 mois seulement (contre 4 à 6 mois minimum en l’absence de cette clause).

 

 

Rating: 3.6/5. From 14 votes.
Please wait...