>>Economiser de l’argent en roulant derrière un camion

Economiser de l’argent en roulant derrière un camion

Faire des économies d'argent en roulant derrière un camion

Faire des economies en roulant derrière un camion sur l’autoroute?

Il est possible d’économiser du carburant en roulant juste derrière un camion sur l’autoroute, mais cela représente un danger et un non-respect des distances de sécurité. Cet article explique pourquoi et comment on consomme moins de carburant lorsqu’on se place dans l’aspiration d’un camion. Si vous souhaitez faire des economies d’argent sur vos trajets de voiture, il y a d’autres méthodes bien moins dangereuse pour faire des économie de carburant.

L’aspiration d’un camion : définition

L’aspiration d’un camion se situe toujours derrière un camion qui roule : c’est la zone derrière le camion (ou le véhicule qui roule) où la force du vent à affronter est réduite. Plus le véhicule qui suit le camion le suit de près, et plus le phénomène d’aspiration est prononcé.

Zone aspiration camion

Aspiration d’un camion qui roule

Dans l’aspiration du camion, les frottements aérodynamiques que la voiture suiveuse doit vaincre sont réduits. La voiture est à l’abri du vent lié à la vitesse.

A l’arrêt, bien sûr, aucune aspiration n’a lieu.

Economie de carburant grâce à l’aspiration d’un camion

Rouler en suivant de près un camion sur l’autoroute permet d’économiser du carburant parce que la vitesse du vent est réduite. Sur la voiture suiveuse s’exercent des frottements aérodynamiques réduits. Pour s’en convaincre, il suffit d’ouvrir la fenêtre et de passer la main à l’extérieur dans ces deux situations :

  • à 90km/h juste derrière un camion
  • à 90km/h sans véhicule devant soi

Vous remarquerez alors qu’il y a beaucoup moins de vent quand on suit le camion (qu’on est donc dans son aspiration). L’air est par ailleurs plus turbulent, mais les frottements aérodynamiques sont globalement largement réduits. C’est ce phénomène qui vous permet d’économiser un peu d’argent.

Estimer l’économie de carburant réalisée

Pour déterminer combien on peut économiser de carburant en roulant dans l’aspiration d’un camion, on doit s’aider de l’ordinateur de bord pour déterminer la consommation sur un petit morceau de trajet, derrière un camion ou pas. Pour réaliser cette mesure, il faut :

  • Une route parfaitement horizontale
  • Une vitesse au début et à la fin de la mesure identiques
  • Répéter les mesures à différents endroits et faire la moyenne des différentes mesures
  • Une météo identique (même ordre de grandeur de température et absence de pluie)

Le but est surtout de comparer la consommation avec un sans camion devant soi (mesure comparative). Si l’ordinateur de bord a tendance à sous-estimer la consommation, il le fera que le camion soit là ou pas. On peut donc se baser sur la différence mesurée entre les situations avec et sans camion. Pour comparer la consommation, il faut que seule la variable “présence du camion devant soi” entre en ligne de compte. Il faut donc faire attention aux points suivants :

  • réaliser les mesures à la même vitesse. Si vous suivez le camion à 85km/h, il faudra refaire une mesure “sans camion” en roulant à 85km/h aussi
  • éviter un vent arrière ou un vent de face important. Pour cela, regarder les arbres sur le côté et voir s’ils bougent. Eviter un vent de travers qui réduira considérablement l’économie de carburant liée au camion
  • si possible, alterner les mesures “avec camion” et “sans camion” pour voir si une très légère montée vient fausser les mesures. Par exemple, si on mesure à la suite :

6,1L/100km (sans) – 5,4L/100km (avec) – 6,2L/100km (sans) – 5,7L/100km (avec) – 6,5L/100km (sans)

La tendance à l’augmentation sur ces mesures successives indique que la route à tendance à monter de plus en plus, même si cela est invisible à l’oeil nu. Quelques mètres de dénivelé suffisent sur une distance d’un kilomètre. Dans ce cas, on pourra estimer que rouler derrière le camion fait gagner environ 0,7L/100km…

 

valeur moyenne consommation carburant

Ordinateur de bord : faire plusieurs fois la mesure puis calculer la moyenne des mesures

Résultats de mesures:

De nombreuses mesures sont réalisées sur un même morceau de route (il s’agit d’un trajet domicile – travail : aucun kilomètre n’a été parcouru uniquement pour faire ces mesures de consommation, ce serait de l’essence gaspillée !). On peut ainsi donner ces résultats faits avec une Opel Vectra C 2.2 essence :

– à 90 km/h : 5.6L/100km

– à 90 km/h à 50m d’un camion : 5.4L/100km

– à 90 km/h à 15m d’un camion : 4.9L/100km (15% d’économie)

Les résultats ci-dessus ont été obtenus sur une bonne dizaine de mesures.

On peut ainsi présenter ces résultats sur l’aspiration derrière un camion :

distance camion et économie

Aspiration derrière un camion : économie de carburant et danger

La donnée sur l’économie de 39% à 3m derrière le camion est issue d’un article au sujet des camions qui roulent en convoi et n’a pas été mesurée expérimentalement.

Danger à suivre un camion sur l’autoroute

L’aspiration d’un camion pour la voiture suiveuse sur l’autoroute permet d’économiser du carburant, mais rouler dans l’aspiration d’un camion est une technique dangereuse pour les raisons suivantes :

– non-respect des distances de sécurité entre camion et voiture, en particulier quand il pleut.

– absence de visibilité totale de ce qui se passe devant le camion (véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence, obstacle sur l’autoroute, flèches de rabattement et changement de file obligatoire, etc)

Pour le chauffeur de camion, il ne verra pas l’automobiliste qui le suit de trop près, il verra peut être parfois dans ses rétroviseurs, sans trop comprendre, un petit bout de rétroviseur de la voiture, tantôt à gauche, tantôt à droite… Cela peut devenir angoissant pour le chauffeur routier, surtout de nuit.

Une distance minimum de deux bandes d’arrêt d’urgence (environ 100 mètres) est recommandée sur l’autoroute. Pour profiter de l’aspiration d’un camion, il n’est pas possible de respecter cette distance.

Le danger à suivre un camion est particulièrement présent par temps de pluie parce que la pluie augmente la distance de freinage.

danger pluie distance de sécurité

Ne jamais suivre un camion de près, surtout par temps de pluie

Aspiration et aérodynamisme : autres exemples pour economiser de l’énergie

D’autres situations où l’aérodynamisme compte permettent de mettre à profit l’aspiration pour économiser la dépense d’énergie lors d’un déplacement. En voici deux parmi d’autres.

Vol en V des oiseaux migrateurs

La jolie forme en V que dessinent les oiseaux migrateurs permet à ceux-ci de profiter de l’aspiration et ainsi d’optimiser leur dépense d’énergie, sauf pour l’oiseau qui est en tête (et qui ne bénéficie donc d’aucune aspiration). Pour minimiser la dépense énergétique, les oiseaux d’un vol en V doivent aussi synchroniser leurs battements d’ailes.

économie énergie oiseau

Vol en V pour bénéficier de l’aspiration

Le drafting en natation

Le drafting est une technique de natation qui consiste à se placer derrière un autre nageur pour bénéficier de son aspiration et ainsi économiser ses propres efforts.

économie énergie natation

Aspiration en natation

Cycliste derrière un camion

Des cyclistes ont tenté l’expérience de rouler à grande vitesse grâce à l’aspiration du camion qui les précède. Bien sûr, le cycliste doit suivre le camion de tout près, ce qui laisse très peu de distance. Cette technique est très dangereuse.

cycliste derrière camion pour économiser énergie

rouler derrière un camion pour économiser de l’argent

L’aspiration derrière un camion qui roule peut être mise à profit pour économiser 10% à 15% de carburant pour la voiture suiveuse à 15 mètres environ du camion, mais cette technique est dangereuse et ne permet pas le respect des distances de sécurité.

Le but de cet article est purement pédagogique et le conducteur est pleinement responsable de sa conduite.

 

Economiser de l’argent en roulant derrière un camion
4.3 (85.71%) 7 votes
2019-01-24T17:19:36+00:00