Comment négocier un crédit immobilier ?
La plupart des banques se contentent de financer les meilleurs dossiers en matière de crédit immobilier. Du coup, tout emprunteur ne bénéficie pas des mêmes conditions de prêt immobilier. Et pour cause, il faut des arguments convaincants lors de la négociation. L’art de la négociation s’apprend ! Comment bien négocier son crédit immobilier ?

Évaluer sa situation financière

Avant de se rendre chez un banquier, il est conseillé de bien préparer ses arguments. C’est complètement contradictoir, mais pour inciter les banques a prêter elle veulent que vous ayez de l’argent dans le but de prendre le moins de risque possible, et cela malgré les hypothèques et assurances.

Les points-clés à prendre en compte sont :

Avant toute demande de financement, il vaut mieux vérifier et simuler sa capacité économiser ou à épargner sur des outils proposés sur Internet. À moins que l’on ne dispose d’un patrimoine important permettant de rassurer les banques.

Exposer sa capacité à épargner

Montrer sa capacité à épargner est un solide argument pour montrer à votre banquier que vous avez une gestion saine de vos finances. Investir à l’aide de l’apport personnel montre également votre motivation à acquérir le bien immobilier. Avoir de l’épargne est donc un solide argument pour négocier votre crédit immobilier. plus votre appart est conséquent plus vous aurez de chance.

Un apport personnel peut faciliter l’accord d’un crédit immobilier. Il faut apporter au moins 7 à 10% du montant de la somme à prêter. Cet apport permet de couvrir les frais de notaire, les frais de dossier, les frais d’agence et de garantie. Si on a la possibilité de fournir 20 à 30% du prix d’achat de l’immobilier, la plupart des banques proposent une réduction de taux d’intérêt.

Pour constituer cet apport, il est possible d’opter pour un Prêt Action Logement, un prêt local (département ou région), un Prêt à Taux Zéro (PTZ). Ces différentes possibilités sont soumises à des conditions d’éligibilité. Toutefois, il n’y a rien de plus simple que d’obtenir un financement auprès de ses proches.

Avoir le profil d’un bon emprunteur

Avant d’attribuer un prêt immobilier, les banques exigent souvent les trois derniers relevés de compte. Les relevés de compte permettent aux banques de détecter une situation de découvert, un incident de paiement, une (ou des) dépense superflue ou la souscription à un crédit à la consommation.

Vos relevés de compte doivent donc montrer votre sérieux en matière de gestion financière. Vous devez également présenter une situation financière stable comme un contrat à durée indéterminée (CDI) ou un contrat à durée déterminée (CDD) avec promesse d’embauche. Si vous êtes un entrepreneur, vous devrez présenter au moins deux bilans comptables.

Emprunter en tant qu’entrepreneur :

Même si votre société fonctionne très bien et que vous vous versez un salaire important, sachez que les banques sont vraiment frileuses à l’idée de prêter de l’argent à un profil qui n’est pas dans la norme. Encore une fois contradictoire, les banques préfèrent que vous ayez un SMIC et que vous soyez enraciné dans le système plutôt que de vous voir réussir de vos propres ailes.

Il vaut mieux reporter son projet immobilier si votre dossier n’est pas solide. Cela pourrait diminuer vos chances d’obtenir un crédit. Si la plupart des banques priorisent les emprunteurs qui ont des revenus élevés, certaines d’entre elles élargissent ces cibles (les primo-accédants, les ménages aux revenus faibles…)

Comment renégocier son crédit immobilier ?

Vous avez peut-être souscrit un crédit quand les taux étaient encore élevés ? Vous avez peut-être tout intérêt à essayer de renégocier votre crédit immobilier. En effet, si vous renégociez votre crédit immo vous pourrez économiser une belle petite somme ou alors réduire le montant des échéances mensuelles. La renégociation peut alors avoir de deux impacts fort sur votre situation financière

  • Réduire le montant des mensualités
  • Diminuer le taux d’emprunt

Le plus intéressant est bien sûr de diminuer le taux d’emprunt car cela diminuera le coût total du crédit.

Renégocier son crédit : Réduire le montant des mensualités

Vous pouvez généralement, avec l’accord de votre banque, réduire le montant des mensualités, si vous êtes en situation financière délicate. Cette renégociation pour moduler le montant de vos mensualités aura une incidence sur le coût total du crédit.

Renégocier son crédit : Diminuer le taux d’emprunt

Diminuer le taux d’emprunt peut-être envisageable et surtout intéressant si vous avez souscrit un crédit pendant que les taux d’intérêt étaient élevés. Dans ce cas là, d’autres banques vous propose de racheter votre crédit et de bénéficier d’un crédit immobilier à un taux plus avantageux pour ainsi économiser de l’argent. Vous pouvez ainsi faire une pierre deux coups. Si vous avez plusieurs crédits, vous pouvez aussi vous les faire racheter, et les rassembler pour n’en faire qu’un seul. À défaut de diminuer le coût du crédit, cela peut vous permettre de dimiuer le montant total des mensualités prélevées chaque mois. La situation sera alors plus claire pour vous et les économies d’argent seront alors encore plus conséquentes.

Pour réussir une renégociation de crédit immobilier, il faut montrer à son banquier les taux appliqués par la concurrence et ne pas hésiter à menacer de changer de banque si votre conseiller ne s’aligne pas avec les taux du marché. Il ne faut bien sûr pas être agressif mais la jouer en finesse. De plus, sachez que si vous n’êtes pas bien vu par votre banque ,celle-ci pourrait apprécier votre départ… Alors prudence.

Enfin, si vous avez beaucoup d’épargne placé sur votre compte, l’établissement bancaire ne prendra pas le risque de vous laisser partir et vous proposera un taux d’intérêt privilégié.