>>Métier d’architecte d’intérieur

Métier d’architecte d’intérieur

bibliotheque architecte interieur

Si vous vous posez des questions sur l’architecture d’intérieur, nous avons rencontré pour vous Alice Garruchet, qui exerce ce métier à Strasbourg et qui a pris le temps de répondre à nos questions pour nous éclairer sur ce beau métier d’architecte d’intérieur.

Quel est l’intitulé de ton métier ? En quoi cela consiste-t-il ?

Je suis architecte spécialisée en agencement. Ce n’est pas une appellation officielle, mais c’est comme ça que je décris mon métier aujourd’hui. C’est-à-dire que je conseille les professionnels ou les particuliers pour modifier leurs intérieurs, pour la disposition des pièces, le choix ou le dessin sur mesure du mobilier et le choix de la décoration.

Quel est la différence avec les architectes, les architectes d’intérieur et les décorateurs ?

Il faut différencier chacune de ces activités. Simplement par ce que ce ne sont pas les mêmes métiers, chacun a ses spécificités, son savoir-faire, ce sont des métiers complémentaires finalement.
Par exemple je suis architecte, mais je me suis spécialisée avec les années et par affinités dans l’agencement d’intérieur et l’ameublement. Quelqu’un qui fait le métier d’architecte d’intérieur a fait des études, mais ne peut pas faire de gros œuvre, toucher à la structure etc et un décorateur peut être n’importe qui ayant décidé de travailler dans ce domaine.

Quelles ont été tes motivations pour choisir le métier d’architecte d’intérieur ?

Je connais très bien ce métier du fait que mon père est architecte, j’ai voulu passer un diplôme assez général pour pouvoir choisir par la suite ce qui me plaisait plus spécifiquement.
Le spécialisation dans l’agencement m’est venue naturellement car c’est une echelle plus humaine, il y a plus de petits projets et c’est plus porté sur l’esthétisme et la fonctionnalité.

Quel cursus as-tu fait pour exercer ton métier ?

Je suis architecte diplômée d’état depuis 2013, suite à cela j’ai été conceptrice-vendeuse de cuisine et salle de bain, en developpant également la partie carrelage et parquet.

cuisine architecte

Ensuite as-tu tout de suite décidé de te mettre à ton compte ?

Me mettre à mon compte a toujours été quelque chose que je voulais faire, à plus ou moins long terme. Mais j’ai préféré commencer par travailler pour une entreprise avant de me lancer seule dans le métier d’architecte d’intérieur. Ceci m’a permis de me former, connaître mieux le monde du travail et commencer à tisser mon réseau. C’est d’ailleurs grâce à ce réseau que j’ai pu vivre de mon activité dès la première année.

Qu’est qui t’a décidé à lancer ton activité indépendante ?

Il est important pour moi de décider de mes horaires, de ce que j’ai envie de faire, d’être indépendante en fait. Certains trouvent ça moins confortable mais pour moi le confort c’est la liberté de pouvoir avoir le choix, même si on n’a pas un salaire fixe à la fin du mois.

Qu’est ce qui te plaît au quotidien dans ce métier d’architecte d’intérieur ? As-tu un conseil pour ceux qui rêvent de ce métier ?

Ce qui me plaît le plus c’est de créer des choses uniques pour mes clients, qu’ils soient heureux de mon travail, que mon projet améliore leur quotidien. C’est un très beau métier mais il est également très compliqué et complexe. Il faut avant tout être passionné et toujours rester curieux de tout, rester à la page… C’est un travail dans lequel on ne s’ennuie jamais, il faut beaucoup d’énergie et une certaine rigueur.

Quel est ton client idéal ?

On pourrait penser que c’est le client fortuné qui me laisse carte blanche, mais j’apprécie beaucoup l’aspect challenge d’un client avec qu’il faut faire des compromis pour trouver la bonne solution.

Quelles sont les sources d’inspiration pour tes projets d’architecte d’intérieur ?

L’inspiration est quotidienne, je suis attentive aux détails, je me documente sur internet, je regarde des émissions de tv, puis le mélange se fait tout seul et cela ressort lors d’un projet ou d’un autre. Bien sur les formations que je fais régulièrement, comme geobiologie, feng shui sont de bons leviers d’inspiration.

Où peut-on faire appel à vos services ?

Archi’bô est basé à Strasbourg, mobile sur l’Alsace et ouverte à tous horizons !

alice garruchet archibo

Chers Fuzzys, nous espérons que cette interview d’Alice Garruchet sur son métier d’architecte d’intérieur vous a éclairé sur cet intéressant métier. Si vous avez encore des questions sur le métier d’architecte d’intérieur, n’hésitez pas à vous manifester sur nos réseaux sociaux !

Métier d’architecte d’intérieur
Notez cet article
2018-09-04T15:09:11+00:00